Ceta: ‘La Wallonie a vu le piège’

Pourquoi le Ceta pose-t-il problème aux yeux de la Région et du gouvernement wallons? Benoît Frydman, président du Centre Perelman de philosophie du droit (ULB), s’explique. Il évoque également le risque de perte de souveraineté. Entretien.

Rendons à César ce qui appartient à César:

Merci à Benoît Frydman de nous éclairer sur les vrais enjeux

Merci à LLB de lui donner cette occasion

Merci au gouvernement Wallon de résister à la bureaucratie des organisations mondiales et à la pression des forces partisanes

J’espère de tout coeur, pour le bien de nos enfants, que vous résisterez.. César l’a dit aussi Horum Omnium Fortissimi sunt Belgae (nous avons trop peu l’occasion de le montrer)

Car il est grand temps que nous mettions le holà à cette course effrénée vers des futurs illusoires et inacceptables, basées sur un paradigme et une éthique totalement dépassée. Vive un nouveau paradigme, celui de la vie et de son évolution… dont un des grands penseurs, parmi tant d’autres,  a été ‘notre?’ Ilya Prigogine.

Je termine avec Machiavel (un quasi réflexe pour moi):

“Il n’y a point d’entreprise plus difficile, plus douteuse, ni plus dangereuse que celle de vouloir prendre le leadership dans l’introduction d’un nouvel ordre des choses. Parce que l’innovateur a pour ennemis tous ceux qui se sont bien trouvés dans les anciennes conditions, et pour tièdes défendeurs ceux même à qui les nouveautés tourneraient à profit. Et cette tiédeur vient en partie de la peur qu’ils ont de leurs adversaires, c’est à dire de ceux qui sont contents des anciennes et qui ont les lois de leur côté; et en partie de l’incrédulité des hommes, qui n’ont jamais bonne opinion des nouveaux établissements qu’après en avoir fait une longue expérience.”

Ma traduction

Source: Ceta: ‘La Wallonie a vu le piège’

Advertisements

About charlesvanderhaegen

I am a grandfather of an immensely inspiring family, thanks to the most incredible wife. To satisfy my family's needs, I was for 30 years business entrepreneur, roller coasting between success and failure. 14 years ago I was forced to stop and reflect. I dug into theory and discovered the World out there, that my involvement in Business had kept hidden to me. I feared that I will not escape remaining amidst my trans-disciplinary quest forever, bouncing back and forth from action to theory, always puzzled by Europe's apparent incapacity to free itself from its Institutional/Technological Lock-ins. My horizon opened up when Gunter Pauly, my intimate friend of 35 years, asked me to join him and take charge ZERI's development in Europe.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s